« Un homme d’affaire fumait ses 3 paquets par jour, du lundi au vendredi, en disant que ça apaisait son stress.

Cependant… quand on lui demandait combien de cigarettes il fumait le week-end, il répondait: 30 par jour également! 

En précisant que ça lui permettait de se détendre. »

 

En fait, il fumait tout le temps.

Il fumait dans toutes les situations, et il fumait à tout moment de la journée.

Pourquoi?

Il y a une double explication: le stress et l’habitude.

 

Quand on parle de stress, on pense souvent à des événements douloureux, conflictuels ou difficiles à surmonter.

Mais le stress n’est pas la situation. Le stress, c’est ne pas être complètement d’accord avec la réponse que l’on donne à l’événement de la situation donnée.

Ca peut être:

  • ne pas savoir quelle réponse donner,
  • ne pas être satisfait de la réponse que l’on a donnée.

 

Le stress n’est donc rien d’autre qu’une réaction émotionnelle (et donc physique) de l’organisme face à une situation particulière.

 

Exemple? On va faire simple!

Imaginez-vous au péage pour sortir de l’autoroute. Vous avez le télépéage et vous vous en félicitez parce que, à part la vôtre, toutes les files sont vraiment très très longues.

Malheureusement, votre satisfaction n’est que de courte durée car, devant vous, se trouve LA seule voiture non équipée du petit boîtier magique.

LA seule voiture qui doit payer, mais dont le conducteur a visiblement égaré ticket et CB.

C’est là que vous pouvez ressentir le stress.

Vous vous en voulez d’avoir choisi cette file et « de toutes façons vous vous trompez toujours quand il ne faut pas ».

Vous vous en voulez, et ce que vous pensez de vous à ce moment n’est pas joli joli…

Alors que faites-vous pour faire taire tous ces reproches si vous avez l’habitude de fumer en voiture?

Vous allumez une cigarette pardi! C’est le seul moyen que vous connaissez pour faire taire cette voix qui vous rappelle à quel point vous êtes incapable de faire le bon choix.

 

Je vous parle de barrière de péage mais je pourrai vous raconter l’histoire de cette femme qui reste avec l’homme qui lui fait du mal, parce qu’elle ne sait pas réagir autrement qu’en fumant.

Il y a des situations bien plus douloureuses que le péage.

 

Mais quelle que soit la situation, fumer est la réponse peu à peu donnée à chaque stress. Et cette réponse est devenue une habitude.

Que se passe t-il quand vous arrêtez de fumer et que vous n’avez plus aucune réponse à toutes vos situations de stress?

C’est la panique. Parfois l’effroi.

C’est la certitude d’être incapable de se sortir sereinement d’un conflit.

C’est la paralysie face à une demande qui vous semble inacceptable.

C’est la colère de ne pas pouvoir vos engagements, ni de défendre une ligne de conduite qui pourtant vous tient à coeur.

 

C’est pour cette raison qu’arrêter de fumer est si difficile. Il n’y a plus de réponse qui apaise. Et c’est la reprise, même si vous êtes bien conscient que la cigarette ne résout pas la situation.

C’est pour ça que la plupart des méthodes pour arrêter de fumer ont un faible taux de réussite. Parce qu’elles vous coupent de ce qui vous apaise… mais sans le remplacer.

 

Pensez-vous que vous auriez encore envie de prendre une cigarette au péage si vous ne ressentiez aucun stress en voyant la voiture bloquée? Pensez-vous que vous auriez encore envie d’enfumer vos enfants et d’entasser les mégots puants si vous n’étiez plus stressé?

Ce dont vous avez besoin pour en finir définitivement avec la cigarette, c’est de savoir que vous pouvez faire face à toutes les situations. C’est avoir suffisamment confiance en vous pour ne plus jamais vous mettre en danger en essayant de faire taire ces voix qui vous maltraitent.

Et pour ça, vous devez réagir comme il vous convient dans les situations qui vous ramenaient chaque fois à la cigarette.

 

Et c’est ce que je vous propose de faire maintenant!

Décidez de ce que vous voulez mettre faire au lieu de fumer. Quel geste? Quelle pensée? Quel résultat? Quel sentiment?

Qui serez-vous sans cigarette?

Que ferez-vous sans cigarette?

 

Si vous voulez que je vous accompagne dans cette démarche, il vous suffit de cliquer sur ce lien.

On échange pendant 45 minutes au cours d’un coaching offert, et on voit ensemble comment je vous prends par la main!

C’est ici.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *