En quarantaine… on ne l’avait pas vu venir celle-là… mais maintenant qu’on y est il faut s’en accommoder!

Depuis plusieurs jours, vous êtes nombreuses à me dire que la situation est hyper difficile par rapport à la cigarette et que vous avez pensé que c’était peut-être le bon moment pour arrêter de fumer. Et oui! C’est forcément le bon moment! Puisque le bon moment c’est toujours maintenant.
Malheureusement… et à cause du confinement, les difficultés sont nombreuses quand on arrête dans des périodes de stress.

Que vous viviez seule, en couple ou en famille, vous avez de gros changements à mettre en place.  Par exemple, comment allez-vous désormais réagir face aux colères des enfants? Aux retards des fournisseurs? Au stress de votre mari? A la panne de la machine à laver… Ca n’a l’air de rien, et pourtant, vous savez que c’est ce genre de petits événements qui peuvent vous faire reprendre, malgré toute votre bonne volonté.

Alors comment rester en ligne avec votre décision? Une des solutions est de vous servir de votre travail pour ne pas retendre la main vers votre paquet. C’est ce que nous allons voir maintenant!

 

1- Faites le point sur la situation

Que vous ayez ou non l’habitude de télétravailler, les conditions ne sont pas les mêmes aujourd’hui avec le confinement!.

Si vous avez du mal à vous organiser, la première des choses à faire est de vous poser et de prendre du recul sur votre toute nouvelle situation.

Pour ça, vous allez procéder à une analyse rapide, mais Ô combien efficace!

Pour bien la faire avancer, je vous propose 4 questions, auxquelles vous répondez le plus sincèrement possible, avec votre coeur donc!, et sans trop réfléchir.

Voici les questions:

  • Pouvez-vous travailler pendant votre confinement?
  • Combien de temps pouvez-vous consacrer à votre travail? Si vous devez-vous gérer mari et enfants vous ne pourrez pas avoir autant de disponibilités que si vous êtes en couple ou célibataire.
  • Faites une liste de TOUT ce que vous devez faire en termes pro pendant la semaine qui vient.
  • Une fois le pro terminé, faites une liste de TOUT ce que vous avez à faire pour le reste. Quand je dis TOUT, c’est TOUT: ça comprend les devoirs des enfants, les lessives, les repas, l’arrosage des plantes et changer la litière du chat si vous en avez un, regarder votre série préférée ou appeler vos parents.

 

Ok?

Une fois que c’est fait, vous saurez précisément combien de temps chaque jour vous aurez à travailler et à partir de là, vous verrez les pauses que vous pourrez vous accorder.

En faisant ça, vous éliminerez les tentations de fuite avec la cigarette. En ayant une vision globale de ce que vous avez à faire, vous vous mettez en mode « légionnaire » et éliminerez les incertitudes et les doutes concernant ce que vous avez à faire.

De cette cette façon, vous vous sentirez rassurée, en sécurité et vous aurez moins tendance à aller chercher du réconfort en allumant une cigarette.

 

2- Dites « bye bye » à la procrastination

Grâce à la liste que vous venez vaillamment d’établir, vous vous rendez compte que vous avez une tonne de choses à faire, et que vous n’êtes pas au max de votre efficacité!

Une des plus grandes responsables: la cigarette!

  • Vous n’êtes toujours pas habillée et vous en avez déjà écrasées 2.
  • Vous ne vous êtes pas encore mise à bosser mais vous avez pris 3 cafés, en lisant les derniers posts sur le corona, votre téléphone dans une main, la cigarette dans l’autre.
  • Hier vous avez enchaînez pauses après pause.
  • Vous êtes en train de vous dire qu’arrêter de fumer maintenant n’est pas une si bonne idée puisque vous ne pouvez pas bouger, alors que c’est à cette période de l’année que vous commencez normalement à préparer votre silhouette de l’été.
  • Et puis… et puis… et puis… En fait vous ressemblez plus à ça qu’à un légionnaire..

 

Alors vous reprenez votre liste et au boulot!!!

 

3- Planifiez votre semaine

Maintenant que vous avez compris que vous êtes comme une coquille de noix sur un océan déchaîné et que vous en avez ras-le-bol d’être ballotée d’une cigarette à l’autre, reprenez votre liste du point 1 et vous allez passer à la phase planification.

je sais que ça semble simple, voir simpliste, mais je peux vous assurer que c’est la première pierre que vous posez sur la voie de votre liberté. Plus vous laisser de vide, plus la cigarette va prendre la place. Plus vous ne savez pas ce que vous voulez, plus le tabac va faire ce choix pour vous. Plus vous laissez la porte ouvert à l’imprévu, et plus la tentation du connu va revenir au galop.

Parce que votre cerveau a besoin d’être occupé, de se sentir en confiance et de maîtriser.

Donc vous reprenez les rênes et vous planifiez. Vous ne laissez plus de place au tabac.

Vous ne vous sentez pas encore prête pour arrêter? Pas de problème, c’est normal vous n’êtes peut-être pas encore prête. Ca se prépare, comme n’importe quel autre changement de vie.

Prête ou pas prête, faites la planification: commencez votre entraînement vous aurez des effets immédiatement.

Allez c’est parti, je vous donne le mien, pour exemple, vous adapterez le vôtre.

7h00: Réveil -plus tardif en période de confinement…

7h10 – Gym

8h00 – Lecture / écriture / méditation

8h45 – Douche

9h00 – Devoirs enfants (3 niveaux différents mais je suis chanceuse je suis bien épaulée!)

11h00 – Réponse aux mails / Rendez-vous visio

12h00 – Vérification des exercices des devoirs / Préparation Dej (les repas et les courses de la semaine sont faits grâce au planning!)

12h30- Pause déj

14h00- Reprise devoirs

16h00-Pause papotage

16h30- Ecriture article blog : Rendez-vous visio

18h00- Fin de la journée boulot

19h00- Enfants à la douche / Préparation du dîner / Arrosage de plantes.

20h30- Enfants au lit / occupation diverses: film/ lecture.

22h30- Extinction des feux

Vous adaptez. Moi j’aime me coucher tôt, ce n’est peut-être pas votre cas.

Vous faites à votre sauce.

 

4- Estimez-vous!

L’exemple que je viens de vous donner est celui d’une de mes journées en confinement. J’adapte bien sûr selon les besoins.

L’idée, vous l’aurez compris, c’est de vous donner une trame. Une sécurité ou une ligne de vie! C’est cette ligne qui vous permettra de ne pas vous laisser convaincre par le tabac qu’il est l’heure d’aller fumer.

En vous donnant votre propre programme, et en le tenant, vous ressentirez une fierté et une satisfaction qui, cumulés vous rendront bien plus heureuse que toutes les cigarettes réunies!

Faire votre planning c’est bien, voir si vous le tenez… c’est encore mieux!

A la fin de votre journée, estimez ce que vous avez réussi à faire et ce que vous n’avez pas tenue.

Ex: je n’ai pas arrosé mes plantes. En fonction des urgences vous reportez à la semaine, ou au jour prochain. C’est vous qui savez, c’et vous qui voyez!

 

La dernière chose que j’ai envie de vous dire c’est SOYEZ INDULGENTE AVEC VOUS-MEME!

Ne vous mettez pas trop la pression les premiers jours, ce serait la meilleure façon de ne pas tenir et de vous faire croire que vous n’êtes pas capable de le faire.

Step by step.

Vous voulez que je vous prenne par la main pour vous donner toutes les chances de vous libérer du tabac?

Cliquez sur ce lien, prenez rendez-vous, on voit si on a envie d’aller plus loin ensemble.

On avance pas à pas… et et on y va!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *